View of the Ten Peaks and Moraine Lake from the summit of the Tower of Babel

Conseils pour la montée au sommet de la tour de Babel

Vous aimeriez gravir une montagne sans passer une journée entière sur le sentier? Grimper la tour de Babel est probablement votre meilleure option. Non loin du célèbre lac Moraine, se trouve une petite tour toute aussi populaire pour les randonneurs et les escaladeurs. La tour de Babel est impressionnante, non pour sa hauteur ; son sommet, à 2360 mètres d'altitude, peut être atteint en moins de deux kilomètres. Le parcours, bien que court, est une randonnée très mémorable.

Un peu sur la Tour de Babel

Le sentier menant au sommet de la tour de Babel est principalement une montée à travers un ravin.

  • distance : 3 kilomètres
  • dénivelé : 520 mètres
  • altitude : 2360 mètres
  • temps approximatif : 2 heures

Bien que la montée soit courte, ce n'est en aucun cas un sentier facile. Le sommet de la tour est un grand plateau qui offre une vue fantastique sur le lac Moraine, les dix sommets et le mont Temple.

Épinglez pour plus tard

Accès au sentier

Le début du sentier se situe au fameux lac Moraine, près de l'aire de pique-nique.

La navette du lac Louise pourrait être une bonne option. Les réservations en ligne sont possibles sur le site Web du lac Louise. Préparez-vous à faire la queue en attente de la navette lors du retour. Parcs Canada gère également une navette qui s'y rend plusieurs fois par jour. À compter de 2023, la route menant au lac Moraine sera fermée aux véhicules personnels. Par conséquent, les transports en commun ou la navette sont les seuls moyens de se rendre au lac.

Consultez notre Liste d'équipement de randonnée pour une liste complète du matériel de randonnée que nous utilisons.

Description du sentier

Après un arrêt, et plusieurs photos, au lac Moraine, je me dirige vers le sentier qui mène à la Tour de Babel. Une petite promenade sous les arbres fait place ensuite à du brouillage. La tour se situe au milieu d'un éboulis. 

Tower of Babel

D'un rocher à l'autre, je monte jusqu'au pied de la tour. J'aperçois un couple qui escalade le mur de la tour. Pour ma part, je fais mon chemin vers la ravine à droite de la tour qui mène jusqu'à son sommet. Le dénivelé est important et la montée est plutôt technique. C'est donc à quatre pattes que je progresse au milieu du ravin.

La grimpe

Les bâtons de randonnée sont inutiles sur ce sentier si escarpé puisque l'on doit utiliser ses mains pour pouvoir se hisser d'un rocher à l'autre. Je laisse les randonneurs qui croisent mon chemin passer et prendre un peu de distance avant de repartir puisque les rochers dévalent la pente sous nos pieds. Il est suggéré de porter un casque protecteur pour se protéger des rochers dégringolant la montagne. Il est plus sûr de monter du côté droit ou du côté gauche du ravin et de rester à l'écart du milieu où il est plus probable que des roches dégringolent.

Petit à petit, j'avance, je monte. Lors des pauses courtes mais fréquentes, je n'arrive pas à voir le pied de la tour tellement la pente est abrupte. Le paysage sublime du lac Moraine et des montagnes environnantes est présent tout au long de la montée.

Une fois arrivée à la sortie de la ravine, le paysage de l'autre côté de la tour s'offre à mes yeux. Les lacs Consolation sont visibles au loin entre deux montagnes. La route tourne abruptement à gauche pour se rendre jusqu'au sommet de la tour.

mont Temple visible depuis la ravine de la tour de Babel
le mont Temple
Consolation Lakes nestled between mountains
Consolation Lakes

Le sommet

Les vues à 360 degrés ne finissent pas de surprendre. Le sommet de la tour est un grand plateau, on peut en faire le tour pour admirer les paysages de tous les côtés. En plein milieu du plateau se trouve un petit salon aménagé d'un divan, d'une chaise, d'une table café et d'un téléviseur, tout en pierre bien sûr... et très peu confortable.

Plusieurs inukshuks ici et là ont été érigés tout autour du plateau. Le lac Moraine est visible au pied de la tour.

View of the Ten Peaks and Moraine Lake from the summit of the Tower of Babel
Seat made of rocks and boulders

La descente

Après avoir pleinement profité du sommet et des vues, le temps pour la descente est arrivé. Le retour se fait par la même route. Après avoir rejoint le haut du ravin, je m'engage à l'intérieur et petit à petit, d'un rocher à l'autre, je fais mon chemin. Comme je l'avais espéré, la descente est moins effrayante que ce que j'avais anticipé.

Suite aux gros rochers viennent les cailloux... mes pieds s'enfoncent dans les cailloux sur le flanc de la montagne comme dans la neige, ce qui déclenche, à chaque pas, une avalanche de petites roches qui dégringolent la montagne. Il est plus facile, et beaucoup plus rapide ici, de descendre en pratiquant le «scree running».

Le «scree running» consiste à te laisser glisser avec les cailloux, les deux talons bien enfoncés, un peu comme le ski ou la planche à neige (ou même le surf) mais sur des roches au lieu de la neige. Après quelques mètres, je gagne de la confiance et je m'amuse à me laisser glisser le long de la montagne!

Une fois rendue au pied de la montagne, je me retourne pour un dernier regard sur cette belle et imposante tour et je souris!

-Adventuresome Jo

D'autres grimpes et randonnées dans les Rocheuses

.

Articles similaires